Bienvenue sur le site du Territoire du Pays Salonais - Métropole Aix-Marseille-Provence
menu haut 2
Actualités Agenda Nous contacter La lettre d'information
Vendredi 26 avril 2019
lancon
Soirée Zebra Jazz Quintet le Samedi 27 avril à Lançon-Provence - Espace Marcel Pagnol à 20h30 Spectacle « l’histoire du jazz en noir et blanc » - buvette et petite restauration sur place – entrée 10 € T.06 34 15 33 39
 Natura 2000
Vous êtes ici : Vivre |  Cadre de vie |  Natura 2000 | 
Le rôle écologique des haies
Les jardins à l'anglaise, d'aspect sauvage et remplis de haies de toutes sortes ont un charme certain. Cependant, l'importance des haies, autant de jardin que champêtres est peu connue.
De plus la taille de ces arbustes, souvent à l'excès, produit des déchets verts inutiles, coûteux à gérer pour la collectivité. (Notez que ces déchets verts doivent être déposés en déchèterie). Ils peuvent aussi être compostés.
Dans l'environnement, les haies ont plusieurs fonctions :

Elles permettent une meilleure absorbions des eaux de pluie pour éviter le ruissellement et de ce fait, aident à lutter contre les inondations.
Grâce à l'enracinement, elles retiennent les sols en cas de pluie et de vent, évitent leur érosion.
Elles protègent les animaux (sauvages ou domestiques) du vent, du soleil en leur procurant abris et ombre.
Elles séparent les parcelles, protègent certaines cultures du mistral et atténuent les bruits en créant une barrière acoustique. Haie agricole de peupliers
Elles peuvent constituer des corridors écologiques pour relier des espaces boisés entre eux, soit assurer une connectivité des habitats (cf. trames vertes).
Elles forment un réservoir de biodiversité. Les haies sont des écosystèmes à part entière comprenant toute une chaîne alimentaire complète allant des insectes (dont les pollinisateurs) aux micromammifères jusqu'aux superprédateurs comme les rapaces. Les haies sont des habitats pour de nombreuses espèces dont certaines sont menacées de disparition (chevêche d'Athéna, chauves souris) et qui jouent un rôle dans le milieu naturel et les cultures.
La présence de rapaces, de reptiles, de mammifères, d'amphibiens, de chauves-souris permet aux agriculteurs de cultiver davantage « au naturel », sans intrants chimiques, car ces animaux chassent des espèces-proies dites « ravageuses » voire invasives. Par exemple les rongeurs, les lapins qui sont des espèces-proies sont des gros consommateurs de plants, de graines et leur taux de reproduction est très élevé.
Les prédateurs sont des auxiliaires des agriculteurs.Toute cette biodiversité joue également un rôle sanitaire en aidant à lutter contre les maladies.

Le développement de l'agriculture bio passe aussi par une protection du milieu naturel, dont les haies, friches et bosquets. Ces structures végétales apportent non seulement une diversité biologique dans les zones rurales et urbaines (préservation d'espèces endémiques, patrimoniales), mais embellissent aussi les paysages, tout en aidant à lutter contre le changement climatique.

Flèche jaune Exemples de haies dans notre région :
-Vieilles Haies de cyprès provençaux
-Haies bocagères multi-essences.

Flèche jaune Le site des Garrigues de Lançon et chaînes alentour comprend 661 km de haies/ripisylves dont 6 typologies différentes.

Flèche jaune Pour en savoir plus, consultez la plaquette " Les haies agricoles" (Chambre d'Agriculture de l'Hérault).
 
Territo / eZPublish © Inovagora Mentions légales    |    Crédits    |    Webmestre
Menu haut Contenu Accessibilité Accueil Plan du site Rechercher sur le site Contact Mentions légales