Bienvenue sur le site du Territoire du Pays Salonais - Métropole Aix-Marseille-Provence
menu haut 2
Actualités Agenda Nous contacter
Mardi 30 novembre 2021
salon 1
Allo rénov'énergie est proposé par la Métropole et le Département, avec l'appui des acteurs du service public de la performance énergétique : Adil, MEHC, Alec, EIE et territoire Istres Ouest Provence en régie directe. Ce numéro gratuit – 04 88 60 21 06 – permet aux particuliers d'être conseillés et accompagnés étape par étape dans le projet de rénovation énergétique de leur logement : •conseils sur les travaux à effectuer et sur les démarches préalables •aides financières et solutions de financement •liste des entreprises de travaux certifiées •conseils techniques sur les devis
 Pourquoi et comment réduire nos déchets ?
Du broyat pour mon jardin, c'est malin !
Les déchets verts (herbe et tonte de pelouse, feuilles mortes, résidus d'élagage, de taille de haies et arbustes, résidus de débroussaillage) représentent une précieuse ressource pour le jardin. Ils font partie, au niveau réglementaire, des « biodéchets » car ils sont biodégradables. Leur brûlage est interdit.
Broyer les déchets verts dans le jardin pour les valoriser évite des trajets à la déchèterie, ce qui génère un gain environnemental, d'autant plus que les végétaux prennent du volume et sont riches en eau. Le broyat peut être utilisé en paillage et pour le compost.

Près de 14 000 tonnes de déchets verts ont été collectées sur notre territoire, sur l'ensemble des déchèteries en 2019, soit 97 kg/hab. Ces déchets sont soumis à des variations saisonnières avec, notamment, une forte croissance des végétaux au printemps (augmentation des tontes de pelouse, des tailles, etc.). L'interdiction du brûlage des végétaux entraîne de fait plus de déchets verts.

Flèche jaune
Le broyage, c'est quoi ?
C'est réduire en petits morceaux les déchets verts : feuilles coriaces, brindilles, petites branches et autres résidus de taille et d'élagage.

Flèche jaune Comment broyer ?
Pour des déchets verts en petites quantités et faible diamètre (inférieur à 1 cm), on peut utiliser une tondeuse à gazon (non électrique). Passez lentement sur les branches étalées au sol, et récupérez le broyat dans le panier.
Pour de grandes quantités et/ou des branches de gros diamètre (supérieur à 1 cm), mieux vaut utiliser un broyeur. Plusieurs possibilités :
  • acheter ou louer un broyeur (port de gants, lunettes et casque anti-bruit recommandé),
  • demander à son paysagiste de broyer,
  • appeler une entreprise spécialisée pour un service de broyage.
Le broyage réduit de 6 fois le volume de départ.

Broyeur électrique de végétaux Photo Ademe S. Candelier

Broyeur végétaux Photo Ademe S. Candelier

Flèche jaune Les avantages du broyage

  • limiter les déplacements à la déchèterie, des économies de temps et de carburant !
  • faciliter l'entretien du jardin avec une couche de broyat en surface qui :
- limite les arrosages en maintenant l'humidité du sol,
- réduit le désherbage en empêchant la croissance des "mauvaises herbes",
- simplifie le travail du sol qui s'enrichit en matières organiques et devient meuble,
- permet de cibler et d'acheter uniquement la quantité nécessaire d'engrais,
- évite certaines maladies des plantes en favorisant la biodiversité du sol.
  • faire du compost en mélangeant le broyat avec les déchets de cuisine pour accélérer le processus.
  • utiliser du broyat comme litière d'animaux, et/ou avoir des toilettes sèches.

Flèche jaune Le broyat en paillage
Le paillage consiste à étaler au sol des végétaux ou autres matériaux (carton, billes minérales...) pour protéger les cultures. Avec votre broyat de jardin, le paillage permet de :
  • enrichir et protéger le sol autour des plantations (potager, fleurs), haies, arbres...,
  • aménager des allées, des passages,
  • recouvrir un sol nu de la même manière que le gravier.

Déchets verts - Paillage jardin fleurs Photo Ademe S. Candelier

Déchets verts - Paillage jardin fleurs légumes Photo Ademe S. Candelier

CONSEILS PRATIQUES

  • Avant de pailler, désherbez et intégrez le système d'arrosage.
  • Epandez le broyat autour des plantes, d'une couche entre 5 et 10 cm max.
  • Renouvelez le paillage tous les ans car il se dégrade au fur et à mesure. Cette décomposition consomme un peu d'azote, ajoutez de l'engrais, idéalement organique !
  • Si vous voulez pailler avec des tontes, faites-les sécher avant.
  • Le paillage ralentit le réchauffement du sol au printemps. Certaines cultures y sont sensibles : tomates, haricots, cucurbitacées...
  • Les plantes adaptées aux sols secs et peu fertiles (plantes grasses, maquis méditerranéen) n'aiment pas le broyat !

 

Flèche jaune Le broyat pour le compost
Le compostage c'est la transformation de vos déchets alimentaires et de jardin par les micro-organismes du sol avec de l'oxygène. Vous fabriquez votre propre fertilisant car le compost enrichit le sol et apporte les nutriments nécessaires aux plantes.

CONSEILS PRATIQUES
Présentation compostage de jardin Pour faire un bon compost, 3 règles simples :
• installez le compost à l'ombre, dans un composteur acheté ou fabriqué, ou encore en tas,
• mélangez en volumes équivalents les déchets de cuisine et de jardin, et si possible du broyat,
• veillez à la circulation de l'air (remuez à la fourche), et à l'humidité (couvrez avec un carton ou une bâche).
( Découvrez notre guide du compostage individuel).


Pour réduire les déchets de jardin, on utilise des plantes à croissance lente qui n'ont pas besoin d'être taillées, comme par exemple les plantes méditerranéennes (le romarin, la lavande, la sauge officinale, le rhamnus alaternus ou nerprun, le ciste blanc ou rose, etc.)


LE SAVIEZ-VOUS ?
dans le cycle de vie du sol, les déchets végétaux retournent naturellement à la terre. Cet apport permet de restituer à la terre les sels minéraux nutritifs que les plantes ont prélevés pour grandir : azote, potasse, phosphore, calcium, magnésium. Comme le paillage des sols avec des déchets verts (branchages...), cela permet de reconstituer le stock d'humus du sol qui se dégrade naturellement au fil des ans. Il faut 200 à plusieurs milliers d'années pour former un 1 cm de couche de sol !


LE BRÛLAGE A L'AIR LIBRE EST INTERDIT !

(Art. 84 Règlement sanitaire départemental type).
C'est localement la principale source de pollution de l'air par émission de particules fines et autres polluants gazeux : black carbon (suies fines), hydrocarbures aromatiques polycycliques, composés organiques volatils, oxydes d'azote, ... La pollution atmosphérique est la première menace environnementale pour la santé.

En plus, le brûlage constitue un risque d'incendie et une nuisance pour le voisinage. Toute infraction est passible d'une contravention.

BRÛLER 50 KG DE DÉCHETS VERTS À L'AIR LIBRE ÉMET AUTANT DE PARTICULES QUE :

Brûlage déchets verts Photo Ademe S. Candelier 18 400 km parcourus par une voiture essence récente
13 000 km parcourus par une voiture diesel récente
70 à 920 trajets aller-retour vers une déchèterie, selon le type de véhicule (20 km).

 



Flèche jaune

Pour en savoir plus : documents ADEME
Le broyat de végétaux, une ressource précieuse pour les parcs et jardins
Alternatives brûlage déchets verts - Les collectivités se mobilisent
Pourquoi se soucier de nos sols ?

 
Territo / eZPublish © Inovagora Mentions légales    |    Crédits    |    Webmestre
Menu haut Contenu Accessibilité Accueil Plan du site Rechercher sur le site Contact Mentions légales